Articles

Monde hospitalier et environnement

Ce n’est un secret pour personne, les hôpitaux sont de gros consommateurs d’énergie. L’environnement est un défi pour eux. Il y a près de 3.000 centres hospitaliers en France. On estime leur consommation en électricité à environ 340 voire 500 kilowatts-heures par mètre carré et par an. Il faut aussi compter l’utilisation de mètres cubes d’eau et l’émission de tonnes de déchets et de CO2.

L’environnement joue un rôle clé dans la santé. Des particules fines au réchauffement climatique en passant par les perturbateurs endocriniens, la pollution est nuisible à la santé. Elle peut notamment provoquer de l’asthme ou encore des problèmes cardiovasculaires… Les enjeux sanitaires et écologiques doivent être abordés ensemble.

HQE

Aujourd’hui, de plus en plus d’établissement se font certifier haute qualité environnementale (HQE). L’objectif est de préserver l’environnement tout en ne perdant pas de vue leur priorité, soigner les patients du mieux possible.

Cette certification est basée sur quatre pôles:

  • l’écoconstruction 
  • l’écogestion
  • le confort des occupants et du personnel
  • la qualité de la prise en charge médicale

Cette certification HQE n’est pas obligatoire, mais elle constitue une grande avancée vers le développement durable et le respect de l’environnement. La santé des patients reste bien évidemment primordiale et il n’est donc pas envisageable de réaliser des économies à n’importe quel prix. Le nouveau référentiel HQE permet de s’assurer que le patient conserve sa priorité.

Les différents enjeux d’un hôpital éco-responsable

  • La réduction de la consommation énergétique et de la dépendance aux énergies fossiles
  • La réduction de la consommation d’eau et la question des affluents liquides
  • La réduction des déchets, en volume et en coût de traitement
  • La réduction des émissions de gaz à effet de serre
  • La protection de la biodiversité
  • La contradiction entre soins individuels et exigences de la société

Quelques exemples

En 2010, le Centre hospitalier d’Alès a été le premier hôpital HQE à ouvrir ses portes. C’était d’ailleurs une opération pilote pour l’expérimentation de la certification HQE.

Le CHRU de Tours a établi un premier bilan de ses actions ayant un lien avec le développement durable en 2008. Ensuite, il a mis en place des mesures dans les domaines suivants:

  • plan de déplacement hospitalier
  • gestion des déchets, des effluents et des sols
  • achats durables
  • construction (bâtiments)
  • énergie, eau, GES
  • prévention et promotion de la santé.

Le CHU de Bordeaux est un établissement très engagé écologiquement parlant. Il a intégré les principes du développement durable dans son organisation et son fonctionnement. L’établissement a innové afin de proposer des solutions efficaces comme la gestion des espaces verts ou la récupération des eaux de dialyse.

Les hôpitaux de demain

Ces différents exemples montrent “l’hôpital de demain”. Les établissement doivent revoir leur stratégie, leur fonctionnement en y intégrant les problématiques environnementales, sociales et éthiques. Relever ces défis environnementaux demande la mobilisation de tous les acteurs de l’hôpital. Voici quelques pistes pour avancer dans vers un monde hospitalier plus écologique:

  • Développer le tri des déchets en vue d’accroître leur valorisation
  • Réduire ses déchets végétaux grâce à l’achat d’un broyeur
  • Définir un plan de prévention du risque pour favoriser l’utilisation des transports en commun et diminuer les déplacements en voiture.
  • Prise en charge des abonnements de transports en commun (50 %);
  • Amélioration des conditions d’usage du vélo (sécurité et confort) ;
  • Incitation à la pratique du covoiturage
  • Aménagement de sites : stationnements pour vélos, séparation des flux piétons, etc.;
  • Développement de la visio et téléconférence
  • Diffusion d’informations sur les transports en commun (intranet, internet, et liens) ;
  • Réutilisation des rejets d’eau traitée de la dialyse comme eau technique

La norme HAS

Haute Autorité de Santé

La Haute Autorité de Santé est une autorité publique indépendante à caractère scientifique. Elle a pour objectif de développer la Qualité dans les champs sanitaire, social et médico-social. Ses trois missions sont:

  • Évaluer les médicaments, dispositifs médicaux et actes professionnels en vue de leur remboursement
  • Recommander les bonnes pratiques professionnelles, élaborer des recommandations vaccinales et de santé publique
  • Mesurer et améliorer la qualité dans les hôpitaux, cliniques, en médecine de ville, et dans les structures sociales et médico-sociales.

Avec environ 400 collaborateurs, la HAS respecte ses trois valeurs principales: la rigueur scientifique, l’indépendance et la transparence. Elle sollicite l’aide de plus de 1000 experts pour développer la Qualité dans les secteurs sanitaires, sociaux et médico-sociaux.

De plus, la HAS réalise et met à disposition des acteurs de santé des outils, guides et méthodes pour améliorer leur prise en charge ou la mise en œuvre de leurs projets.

Son organisation

  • Un Collège de huit membres dont une présidente
  • Des commissions spécialisées
  • Des services repartis en cinq directions opérationnelles
  • 415 collaborateurs
  • 969 experts externes

Norme HAS

La certification HAS est une procédure d’évaluation du niveau de qualité et de sécurité des soins des établissements de santé, publics et privés. Des professionnels mandatés par la HAS, appelés experts-visiteurs, évaluent le niveau de la qualité des soins lors d’une visite. Ils s’appuient sur le référentiel de certification et évaluent chaque critère par des méthodes d’évaluation proches du terrain.

Depuis 20 ans, la démarche de certification des établissements de santé veut sécuriser au mieux les processus de production. Elle vise une amélioration de la Qualité et de la Sécurité tout en permettant une transparence sur le service. La HAS est dans une démarche d’amélioration et d’évolution continue. Chaque certification prend en compte les expériences passées pour y introduire de nouveaux objectifs.

Le manuel de certification se compose entre autre du référentiel, des fiches descriptives des critères et des fiches pratiques pour les phases de mise en œuvre. Il fixe quinze objectifs répartis en trois chapitres: le patient, les équipes de soins et l’établissement.

Un outil interactif a également été mis en place pour accompagner les établissements: CALISTA. Une application innovante et ergonomique pour faciliter la communication, simplifier et sécuriser la récupération des données et restituer des résultats lisibles des investigations.

Pour terminer, afin de faciliter l’appropriation du référentiel, la HAS met à disposition un autre outil. Il permet de restituer les exigences définies par la certification selon différents choix ( populations accueillies, modes de prise en charge, secteurs d’activité, thématiques).

La certification en quatre étapes:

Norme HAS v2020

La certification v2020 a trois orientations principales: médicaliser, simplifier et s’adapter. On peut citer quatre enjeux pour cette norme.

  • Promouvoir l’engagement du patient.
  • Développer la culture de la pertinence et du résultat.
  • Renforcer le travail en équipe, moteur d’amélioration des pratiques.
  • S’adapter aux évolutions de santé : les regroupements,  les transformations du système de santé, les nouvelles technologies, les évolutions de la population…

Dans les quinzes objectifs de la certification v2020, on peut nottamment trouver:

  • Le patient est respecté
  • Les conditions de vie et de lien social du patient sont prises en compte dans le cadre de sa prise en charge
  • Les équipes sont coordonnées pour prendre en charge le patient de manière pluriprofessionnelle et pluridisciplinaire tout au long de sa prise en charge
  • L’établissement développe une dynamique d’amélioration continue de la qualité des soins

Norme HAS et APIA

APIA Santé c’est 80 hôpitaux et 1000 à 30000 professionnels dans toutes la France. G2Développement évolue constamment pour vous proposer un management intégré dynamique, vivant et 100% paramétrable.

La Suite APIA intègre le référentiel HAS v2020 et vous offre un panel d’options pour optimiser votre travail. Plus besoin de passer des heures à chercher des documents papiers ou en ligne.. APIA permet de mieux organiser son travail, gagner du temps et faciliter les processus. Vous évitez une surcharge de travail, une surcharge mentale tout en optimisant votre travail.

G2Développement lance le Pôle APIA Santé

Cette année, G2Développement a repris l’activité de Kalitech et lance son Pôle APIA Santé.

L’entreprise se renouvelle sans cesse pour s’adapter toujours plus à vos besoins. Ce projet c’est 80 hôpitaux, 1000 à 30000 professionnels dans toutes la France. G2Développement acquiert également plus de 20 ans d’expérience dans le milieu de la Qualité hospitalière.

Avec la création du Pôle APIA Santé, G2Développement intégre toutes les fonctionnalités de la GED Kalitech qui permettent de répondre aux exigences en terme de gestion documentaires du monde de la qualité hospitalière:

  • Édition online de documents de tous types sans avoir à télécharger le document
  • Modèles de documents pour créer simplement des documents avec le même template
  • Balises dans les documents pour alimenter automatiquement les documents avec les informations de la fiche APIA

APIA c’est une équipe qui travaille pour vous proposer un service varié, 100 % paramétrable pour répondre au mieux à vos besoins. Le pôle sectoriel APIA Santé vient s’ajouter aux pôles métier APIA Multi-domaines, APIA SST, APIA Environnement, APIA Qualité et APIA.


Intéressé par découvrir comment simplifier, digitaliser et harmoniser vos processus avec APIA? Faites une demande de démonstration gratuite et nous vous recontacterons !